«Dima est un joueur fantastique, qui a besoin de soutien pour exprimer son potentiel. Les supporters doivent être derrière lui, car il va rester ici de longues années...» L'Ukrainien, recruté cet été au Chakhtior Donetsk pour 25 millions d'euros, est fautif sur les deux buts concédés. «Ces erreurs vont lui coûter plus cher qu'aux autres, car on l'a payé très cher cet été, mais s'il faut chercher le responsable, c'est moi. Pas lui», a terminé le coach catalan.


Pep Guardiola

 

 

L'ancien joueur de Brescia a pris lui-mêmela décision de se séparer de l'attaquant de 28 ans : "Je suis convaincu que c'est mieux pour le Barça qu'Eto'o s'en aille. Si je peux me tromper ? Oui. Mais je suis ici pour prendre une série de décisions. Je pense que c'est mieux pour le club et pour l'équipe. C'est une question de sensations, de feeling. Je ne suis pas ici pour changer le caractère de qui que ce soit. Mais je peux décider quels sont les joueurs sur lesquels je peux compter pour la saison. Après tout ce que nous avons gagné, nous devons changer le vestiaire. J'ai pris cette décision à partir de mon expérience de footballeur".

Guardiola a tout de même tenu à rendre hommage sur son futur ex-protégé pour ce qu'il apportait au club, et notamment la saison passée : "Je comprends que les gens cherchent les raisons à ma décision. Samuel est un merveilleux joueur et si l'on a si bien réussi l'année dernière, grâce à lui. Mais la vie d'un vestiaire est aussi très important".

 

Pep Guardiola

 

 

«Henry est un joueur d'un autre niveau, un crack et il fera bientôt taire les critiques, a lancé le technicien espagnol. Je suis très content de "Titi". Il nous apporte tellement ! L'an passé, il avait fait l'effort de jouer la finale de C1 contre MU blessé. Ce
mois-ci, il a tout fait pour revenir. Sans cette volonté, on pourrait s'inquiéter. Mais pas là. Et si parfois, il est moins bon, c'est parce que je n'ai pas fait ce qu'il fallait pour qu'il exprime son talent.»


Pep Guardiola

 

 

"Le football et le sport sont remplis de héros qui ont triché dix fois plus que Thierry. A mes yeux, ceux qui achètent les arbitres, qui se dopent, sont les véritables tricheurs. Thierry Henry a des années de comportement honnête derrière lui, et la manière dont on l'attaque n'est pas correcte"


Wenger

 

 

"S'il était allé se dénoncer auprès de l'arbitre, la moitié de la France aurait dit: Il est dingue de ne pas nous amener au Mondial.

Un joueur de ce statut a une immense pression sur les épaules et si quelqu'un doit faire quelque chose pour Thierry, c'est le football français et la France en tant que nation. Il ne faut pas le laisser seul face au monde.

Il a joué en Angleterre pendant dix ans et a toujours été honnête. Il a publiquement dit: J'ai fait une erreur, j'ai touché le ballon de la main. C'est honnête"


Wenger

 

 

«Cavenaghi, le seul problème, c'est que vous le jugez en fonction du nombre de buts, a lancé le coach bordelais. Quand vous avez un buteur qui est en panne de confiance, il y a autre chose (à observer). Ce garçon-là est obnubilé (par le but) car c'est un buteur mais des périodes creuses, tous les buteurs en ont connues. Il y a le travail collectif que l'on ne doit pas gommer, le staff doit être attentif à ça. C'est une analyse globale, a ajouté le technicien. S'il ne marque pas de but, cela veut-il dire qu'il est mauvais ? Non».

 

Blanc L

 

 

 

"Moi tous les matins je me réveille et je me rends compte que la clef que j’ai trouvé hier pour résoudre tel problème, elle ne va pas être fonctionnelle aujourd’hui. Parce qu’il faut bien comprendre qu’à chaque fois qu’on a utilisé une clef pour solutionner un problème, on a modifié les éléments du problème, donc ça veut dire que le lendemain, la même clef elle va rentrer dans la serrure, mais elle ne va pas l’ouvrir. Tous les jours, il faut trouver la clef, la construire, parfois même l’inventer. Je dis toujours que l’entraîneur s’il veut être en charge de performance, il faut toujours qu’il soit sur un fil. Tous les jours, c’est l’équilibre instable qui vous permet de garder la vigilance. Dès que vous êtes bien stable, bien assis, vous allez perdre tout ce qui va permettre la lucidité et vous allez commencer à merdouiller. Plus on est en danger, plus on doit être capable d’affronter les dangers et de les dépasser."

Claude Onesta

 

 

 

Fier d'etre FRANCAIS!!