On ne gagne pas un match avant de l'avoir joué, mais on peut le perdre.


 

 

 

 

 

 

 

Mon discours d'avant match :

 

Première chose, je fais éteindre tous les portables ou tout ce qui peut nous gêner pendant le discours. Je pose ensuite une première question : "qui a mal dormi, qui a des petits problèmes, maladie, blessures?"

 

 

Ensuite je rentre vraiment dans le discours, je me munis d'un chrono et il ne dépasse jamais 7 minutes (après 7 minutes les joueurs ne sont plus attentifs, et ne pas en dire trop afin qu'ils ne retiennent que l'essentiel).

 

 

Je commence par une présentation brève du match en fonction du contexte :

  • L'équipe est juste devant ou derrière nous au championnat : montrer l'importance du match.
  • L'équipe est loin derrière : mettre en garde les joueurs contre l'excès de confiance (l'équipe en face ne va rien lâcher).
  • L'équipe est loin devant : "on va montrer qu'on a notre place dans cette poule, on va créer la surprise".
  • Si on joue à domicile, rappeler qu'on est à la maison, chez nous on gagne, on est les patrons.
  • Si le match est à l'extérieur, mettre en garde contre le public, rentrer de suite dans le match pour ne pas se faire bousculer.

 

 

Une petite présentation de l'adversaire, points forts, points faibles.

 

 

Je montre la compo et j'insiste sur nos points forts.

 

 

J'affiche des mots clefs :

  • Je n'ai pas le ballon : priorité ballon, cadrer, couverture, réduire les espaces
  • J'ai le ballon : écarter, joueur de l'avant, prise de risque...
  • Je commence par parler défensivement pour finir offensivement

 

 

Toujours terminer par un point positif.

 

 

J'affiche une phrase percutante : exemple si le match aller c'est mal passé, les joueurs ont un peu peur :

"L'homme courageux n'est pas celui qui n'a pas peur mais celui qui surmonte sa peur"

(Voir rubrique citations)

 

 

Finir en encourageant l'équipe.

 

 

Rappeler brièvement les rôles de chacun (touche, coup franc, mur, 1er poteau..)

 

 

Petite aide :

 

  • Positivité : "on a bien bossé", "on va gagner", "on est les meilleurs".
  • Mots-clés : "fort", "serein", "combat".
  • Energie : le discours doit être sanglant et énergique et la conclusion forte. Je change beaucoup l'intonation de ma voix, parfois lente, peu forte, pour changer d'un coup et parler plus fort sur un point précis pour faire appel à l'orgueil des joueurs et pour que le discours ne soit pas monotone.
  • Quelques rappels : "hargne et volonté", "attention au premier quart d’heure" "qu’est-ce qu’on est venu faire ici ?"

 

 

"La routine c'est le passé qui s'obstine a vivre"

 

Ne pas suivre toujours la meme chose, pensez à surprendre!

 

Fier d'etre FRANCAIS!!